Documentation v1.7 de  imeteomaps :

https://imeteo.ca/html/imeteomaps.html

Par : André Méthot

 

A)   Mise en garde :

 

Cette interface est offerte gratuitement afin de rendre disponible les prévisions numériques du temps produites par les Opérations du Centre Météorologique Canadien (CMC, Environnement et Changements Climatique Canada,  ECCC).    Les données en format GRIB du CMC sont utilisées afin de produire des images géoréférencées qui sont ensuite offerte à l’interface imeteomaps.  Les données sont modifiées le moins possible,  sauf lorsque requis.  Les données sont interpolées horizontalement afin de rendre la projection géographique (des images) conforme aux standards de base de JavaScript -LEAFLET  & openstreetmap (projection EPSG :3857,  ou WSG84 Spherical Mercator).  

 

Ces informations sont produites de bonne foi, de manière complètement automatisée et sans aucun contrôle de qualité,  autre que celui qui est fait bien en amont au CMC.   Ces informations ne se substituent en rien aux avis et avertissements produits et transmis par les opérations de ECCC.    En cas de disparité entre les informations présentées à cette interface et les prévisions officielles, les avis et les avertissements d’ECCC,  il est clair que les produits, avis et avertissements d’ECCC ont toujours préséance.    Vous êtes invité à prendre connaissances des termes et conditions d’utilisation de cette interface,  disponible directement au site :   https://imeteo.ca/html/imeteomaps.html  ou en pressant sur le bouton hamburger (3 lignes horizontales) tout en haut à l’extrême gauche de l’interface.

 

B)   Généralités :

 

·       Nouveau :  l’affichage du temps de validité est en date et heure locale pour le fuseau horaire de l’Est (UTC-4  en heure avancée et UTC-5 en heure normale).

 

·       Nouveau Aide sur l’interface : un bouton  Aide à été introduit.  Son action change complètement la zone des boutons et menus, ajoutant un bouton d’aide au dessus de  chaque bouton et menus existants.  L’activation d’un de ces boutons active l’affichage de l’aide portant sur le menu qui situé juste en dessous, au dessus de la carte météo.  Le tout disparait en cliquant à nouveau sur le bouton Aide.

 

·       Mise à jour des données : Il faut ressourcer la page de temps à autre, afin d’obtenir les plus récentes mises à jours.

 

·       Gestion de l’espace :  Il y a des contraintes d’espace et  de stratégies d’ajustement des boites,  menu,  en considération avec l’utilisation sur un téléphone,  ou sur un desktop.   Cela contraint pas mal les choses.    Cela est toujours en évolution.   On peut enlever la légende (en bas à droite),  en cliquant -touchant dessus et la retrouver en cliquant sur son petit carré… en bas à droite.

 

·       Sur petite surface ou sur téléphone,  en principe,  un bande de défilement verticale est fonctionnelle mais invisible sur le côté droit de l’écran,  en défilant avec le doigt de haut en bas sur le côté droit de l’écran… on peut maximiser la surface de la carte et-ou revenir pour utiliser les menus.   Il est possible que cela ne fonctionne pas sur toutes les marques de téléphone.  Je teste sur un samsung A5.

 

·       Sur l’image en haut à droite :  Repères géographiquesNouveau  Background CartoDB.  On peut changer le background géographique qui donne les repères (routes, villes, lieux) avec la petite piles de cartes en haut à droite … il y a plusieurs choix de backgrounds dynamiques  (affichable sous le champs météo) et quelque ensembles de repères (dynamiques) en mode par-dessus ( Contour Stanford et les suivants).    Notez que les champs météo sont appliquées par-dessus les backgrounds géographiques.  Dans le cas des champs continues comme la température,  ces backgrounds sont invisibles lorsque l’opacité des données est à 10/10.  On peut changer l’Opacité (voir menu Opac plus loin) pour voir les repères géographique au-dessous. 

 

Autrement lorsque l’opacité est à 10/10 ,  pour les champs continues et colorées comme la température, les seules repères géographiques visibles sont ceux qui sont affichées en mode par-dessus (Contour Stanford et la suite).   Certains sont compatibles (et inclus)   dans le background qui est sélectionné par défaut.   La superposition de ces repères par-dessus les autres backgrounds offerts pourrait générer des incohérences d’écritures et rendre ces repères non lisibles.  

 

On peut donc, au besoin,  retirer les couches de repère géographiques qui sont en mode par-dessus,  lorsque le background est incompatible et visible.

 

·       Sur l’image en haut à gauche :  un + et un -   pour zoom sur la carte…   On peut aussi zoomer avec la roulette de la souris bien sûr.    On peut zoomer à volonté presque,…   mais on voit rapidement la limite de résolution des données de modèles… et ce n’est pas intéressant au-delà d’un certain zoom selon la résolution du modèle.

 

·       Sur l’image en haut à droite ou à gauche :  on retrouve la légende de la carte.  On clique dessus et elle se cache sous une petite plaque.   On clique sur la plaque et elle revient.   Sur le téléphone, on met le doigt dessus et cela laisse plus d’espace pour la carte météo.

 

·       Tout en haut et à l’extrême gauche dans le secteur des menus,  il y a un bouton hamburger (3 lignes horizontales)… cela permet d’aller voir cette documentation,   ainsi que les données radar, ou les séries temporelles d’André Plante.  D’autres items s’ajouteront dans cette zone cachées … Nouveau  On y retrouve un lien vers une version de Imeteomaps inititalisées pour la recherche d’info concernant les vents de surface.

 

C)  Menus de sélection de l’image à afficher (3 menus):

 

1-    Menus Systèmes:  

 

            Sur la verticale sous Système

 

·       Il y a deux (2) menus Système , rangée 1,  et rangée 2 un au-dessus de l’autre.

·       L’utilisation d’une couche additionnelle au menu 2 (sur la rangée 2),  permet t’intercaler ou de superposer deux couches différentes dans l’animation. Il est recommandé d’utiliser le mode intercalée lorsque les systemes des couches 1 et 2 sont différentes afin d’éviter la confusion.

 

·       La carte météo affichée correspond aux sélections des menus rehaussés en  fonte bleu et surbrillance jaune En cour d’animation avec deux couches intercalées , les 3 menus de sélection d’images de la rangé 1 et ceux la rangé 2,  deviendront en  fonte bleu et surbrillance jaune   à tour de rôle à la même cadence que l’affichage, afin de refléter l’affichage des cartes en tout temps. 

 

RDPS:  modèle régional à 10km de résolution,   jusqu’à 48 heures de prévisions

https://eccc-msc.github.io/open-data/msc-data/nwp_rdps/readme_rdps_fr/

 

HRDPS:   modèle continental à 2,5 km de résolution sur la portion sud du canada, jusqu’à 48 heures de prévision

HRDPS  E :    HRDPS   sur une fenêtre est.

HRDPS W:     HRDPS sur fenêtre ouest

HRDPS  S :    HRDPS   sur une fenêtre Sud du Québec

https://eccc-msc.github.io/open-data/msc-data/nwp_hrdps/readme_hrdps_fr/

 

GDPS :            modèle global 15km de résolution jusqu’à 240 heures (10 jours) sur fenêtre nord-américaine

https://eccc-msc.github.io/open-data/msc-data/nwp_gdps/readme_gdps_fr/

 

·       On peut introduire une deuxième couche alternée ou superposées dans l’animation  en sélectionnant un modèle à la place de void sur la deuxième ligne de menus…ce modèle peut être différent de celui de menu 1 pour comparaison dans la séquence d’animation si le mode est intercallées.  

 

·       Un utilisera la sélection void pour le menu modèle 2 si on ne veut qu’une seule couche… dans la séquence d’animation, et par conséquent c’est la couche 1, qui sera toujours la couche à contenu.

 

·       Conseil : Donc en sélectionnant la même carte météo et la même date d’origine (lorsque cela est possible), la sélection de deux modèles différents aux menus 1 et 2, permet la comparaison des prévisions des prévisions de deux modèles pour la même date de départ.   Il est préférable de faire cette comparaison en mode intercalé.

 

 

2-    Menu Carte :  

 

               Sur la verticale sous Carte Météo:

 

·       Il y a deux (2) menus Carte Météo, rangée 1, et rangée 2 un au-dessus de l’autre.

·       L’utilisation d’une couche additionnelle au menu 2 (sur la rangée 2), permet t’intercaler ou de superposer deux cartes différentes dans l’animation.

·       La carte météo affichée correspond aux sélections des menus rehaussés en fonte bleu et surbrillance jauneEn cour d’animation avec deux couches en mode intercalées , les 3 menus de sélection d’images de la rangé 1 et ceux de la rangé 2, ainsi que les deux menus qui s’appliquent distinctement aux couches 1 et 2 (voir section D) deviendront en fonte bleu et surbrillance jaune à tour de rôle à la même cadence que l’affichage, afin de refléter l’affichage des cartes en tout temps. 

 

·       Le but de la rangée 2 est de permettre d’introduire une deuxième couche alternée (intercalée)  ou superposée  dans l’animation  des cartes sélectionnées en rangé 1 en sélectionnant un type de cartes différent au menu 2 (,  ou-et un modèle différent,  ou-et une date d’origine différente) . 

 

·       Il faut que le modèle correspondant au menu 2 soit sélectionné à autre chose que void si l’on veut voir quelque chose là.  Voir menu Système.

 

·       Les cartes offertes au menu dépendent de la saison et parfois du modèle ou même du zoom.  L’interface tente de conserver la sélection de carte lors d’un changement de modèle (à l’aide du menu modèle), autant que possible.  Elle conserve également le temps de validité autant que possible.

 

·          Une fois la carte affichée   la légende décrit le champ coloré.  Les champs contournés ne sont pas toujours clairement explicités quelque part à ce stade-ci.   Les lignes de contours sont généralement GZ (hauteur géopotentielle) de la 500mb et la PNM (pression au niveau moyen de la mer).

 

·       Les précipitations sont des cumuls sur des périodes explicitement indiqués dans les légendes ou sur le menu Interv.  Ce menu présenté plus loin est situé dans la séquence de menu en haut  plus à droite.  Cette valeur de l’intervalle de temps déterminera également la longueur du pas de temps dans l’animation lorsque celle-ci est en mode (menu Ani mod) est sélectioné à :  début.

 

o   Pour le Régional :  les intervalles de cumul offerts sont  3h, 6h, 12h, 24h 

o   Pour le HRDPS :   cela peut être comme le régional (ci-haut,  en hivers) ou 1h, 3h, 6h, 12h  en été sur certains zoom  lorsque les types de précipitations sont absents.

o   Pour le global ; les précipitations sont disponibles sur 6h, 12h, 24h et 48h.  

 

o   Les intervalles seuils et codes de couleurs sont calibrées en fonction de ces durées d’intervalles. 

o   Il s’agit de la quantité accumulée   pour la période qui précède l’heure de validité… 

 

o   Il s’agit de la quantité d’eau équivalente (si c’est de la neige, ou du grésil, c’est le niveau d’eau reçu une fois la neige fondue).   Pour la neige en moyenne on peut multiplier par 10 l’équivalent en eau pour avoir la quantité en épaisseur de neige … pour la neige mouillée le facteur est plutôt 5-7,  et pour la neige très sèche à -15C par exemple, le facteur peut s’élever jusqu`a 15… et parfois même plus.

 

o   La sélection d’un intervalle différent à l’aide du menu interv.  (voir plus loin),  aura pour effet de changer la sélection de l’accumulation de précipitation puisque la période d’ACCUMULATION S’AJUSTERA automatiquement EN CONSÉQUENCE.

 

o   La sélection d’un modèle différent peut aussi entrainer un changement automatique de la sélection de l’intervalle et de l’accumulation de précipitation.  L’interface essaye de conserver l’intervalle actuellement sélectionnée toutefois ce n’est pas toujours possible.  Par exemple, lorsqu’il s’agit du RDPS et que l’intervalle est à 3h,  la sélection du GDPS (dont la plus petite intervalle est de 6h)  entrainera automatiquement une sélection de 6h pour l’intervalle des précipitations.   À l’inverse, lorsque l’intervalle est à 6h et le modèle GDPS, la sélection du RDPS conserva automatiquement l’intervalle de 6h de la cumul de précipitations.    Il faudra sélectionner 3h sur le menu interv. Si on désire revenir à la sélection de départ pour le RDPS dans l’exemple précédent.

 

o   De manière analogue, la sélection au menu de modèle niveau 2 d’un modèle ayant une période plus longue que celle de celui du niveau 1, peut entrainer un changement automatique de la période de cumul de la précipitation.  Par exemple, si on regarde les accumulations sur 3h avec le RDPS sélectionnés sur les menus de la rangé 1 (niveau 1), et que l’on ajoute le GDPS (minimum 6h) et des précipitations aux menus de la rangé 2 (niveau 2), les accumulations du régional passeront à 6h automatiquement de manière à obtenir une séquence cohérente dans l’intercalage des cartes.

 

·       Conseil : Supposons que les deux menus modèles sont sélectionnés à RDPS, et que la sélection de la date de départ est équivalente aussi.  Le modèle et la date de départ étant les mêmes on peut intercaler deux cartes dans l’animation en faisant des sélections dans les deux menus carte météo :  neige et pluie, par exemple,  sont intéressant à alterner dans ce genre d’animation en mode intercalé (Menu  Couches).

 

On peut aussi utilisée le mode d’affichage superposée (voir Menu Couches plus loin)

Afin d’obtenir une carte qui combine les nuages et la précipitation.   Il s’agit de sélectionner la carte des nuages sur le menu 2,  et la précipitation sur le menu 1 (de manière à ajouter la précipitation par-dessus les nuages,  et le tour est joué.

 

De façon analogue, on sélectionnera les directions de vent sur le menu 1 et les vitesse de vents sur le menu 2,  afin d’obtenir les flèches de direction par-dessus les couleurs de vitesses de vents.

 

Dans le cas de couches superposées,  on peut toujours jouer avec l’Opacité pour améliorer la visibilité grâce à la transparence.

 

 

3-    Menu Date départ : 

 

            Sur la verticale sous Date d’origine

 

·       Il y a deux (2) menus Date d’origine , rangée 1,  et rangée 2 un au-dessus de l’autre.  

·       L’utilisation d’une couche additionnelle au menu 2,  permet t’intercaler ou de superposer deux cartes différentes dans l’animation.  Il est recommandé d’utiliser le mode intercalé lorsque les dates d’origine des couches 1 et 2 sont différentes afin d’éviter la confusion.

·       La carte météo affichée correspond aux sélections des menus rehaussés en fonte bleu et surbrillance jauneEn cour d’animation avec deux couches intercalées , les 3 menus de sélection d’images de la rangé 1 et ceux de la rangé 2, ainsi que les deux menus distinct pour les couches 1 et 2 (voir section D) deviendront en fonte bleu et surbrillance jaune à tour de rôle à la même cadence que l’affichage, afin de refléter l’affichage des cartes en tout temps.  

·       Il faut que le modèle correspondant au menu 2 soit sélectionné à autre chose que void si l’on veut voir quelque chose là.  Voir menu Système.

 

 

La date de d’origine a un format simple, AAAAMMJJHH (temps universel Z, ou UTC…il faut soustraire 4 heures à l’heure UTC pour obtenir l’heure avancée de l’Est, et 5 heures à l’heure normal de l’Est).   C’est la date et l’heure de démarrage de la prévision…   le GDPS démarre à 00Z  et 12Z,   les autres à 00,  06, 12 et 18Z. 

 

La sélection de ce menu permet l’aller voir les prévisions faites dans le passé (plusieurs passes dans le passé sont conservées et offertes).

 

On peut introduire une deuxième couche alternée ou superposée dans l’animation (l’utilisation du mode superposition est ici probablement impertinent… le mode intercalé est recommandé)  en sélectionnant une date d’origine plus ancienne au menu 2 (différent de celui d’en haut au menu 1)  tout en ayant la même sélection qu’aux menus 1 pour le modèle ainsi que pour la carte.   Cela permet de voir les écarts entre deux prévisions successives.  Dans ce cas, l’Interface doit réduire la plage de temps valide de manière à ne conserver que les temps valides communs aux deux passes de modèles.    Il faut parfois recourir aux menus Début et Fin afin de retrouver toute la plage de valeur de l’animation lorsque l’on revient à un seul modèle.  Rappelons que l’interface essaye de ne rien changer si les sélections en vigueur sont faisables.

 

            Voir menu Anim mode pour un cas particulier…

 

D)  Menus spécifiques aux couches 1 et 2 :

 

Deux menus sont doubles puisque qu’ils portent spécifiquement sur les couches 1 ou 2.

 

1-    Menus Valeur :

 

Sur la verticale sous Valeur :  il y a deux menus de Valeurs pour la couche 1 ou 2 (nouveau).

 Ces menus sont à off par défaut.   Il y a trois options autre que off (nouveau).

 

L’activation de ces menus permet d’obtenir des valeurs aux pixelles pour certaines cartes (les couches colorées).   Le choix de clic  donnera la valeurs aux pixelles à l’endroit du clic.    Le choix de mvt (pour mouvement)  donnera en continue,  les valeurs aux pixelles en suivant le mouvement de la souris.  Enfin, la sélection de spot est équivalent à clic,  mais en plus cette sélection entrainera activera l’obtention de séries temporelles sur l’interface spotwx pour les données du modèle (système de prévision sélectionné) les plus récentes.  Il faut noter ici que l’appel à spotwx fait intervenir un logiciel extérieur qui donne la plus récente série de données pour un modèle selon les contraintes propres à spotwx.  Il ne pourra tenir compte de votre sélection de la date d’origine à l’interface de imétéomaps. De plus, même avec la sélection de la la psse la plus récente, il est possible que les produits ne soient pas parfaitement en phase puisque les délais de production de la plus récente passe ne sont pas liés.

 

Ce service de valeur aux pixelles (mvt ou clic) sur les couches de imétéomaps est disponible sur certaines cartes seulement (températures, vents, nuages et précipitations). 

 

Un clique ou déplacement à l’extérieur de l’image donnera un message explicite.  Il est toutefois possible dans certains cas précis, de cliquer à l’extérieur du domaine des données mais à l’intérieur de l’image.  Ce contexte entraine parfois une situation ambigüe dans le cas des modèles à aires limités (RDPS et HRDPS) lorsque le zoom géographique de l’image du produit météo comprend une zone à l’extérieur de la grille des données.  Les explications suivent…

 

L’image du produit météo est définie dans une projection lat-lng, alors que les données sources (GRIB du CMC) sont parfois offertes sur une projection parfois différente (Polaire Stéréographique par exemple).   Cela entraine parfois qu’une portion de l’image soit à l’extérieur du domaine pour les modèles à aire limité (RDPS ou le HRDPS) dépendamment du zoom géographique de l’image.   Dans ce cas cette portion de l’image, qui est à l’extérieur de la zone de données, est transparente.  Un clique sur cette portion de l’image donnera le message :  clic ou mouvement  à l’extérieur du domaine dans le cas de champs météo continue comme la température, sans ambiguïté.   Toutefois, dans le cas de la précipitation (ou du vent), lorsque l’on est sous le seuil minimal de coloration, la couleur de cette zone de l’image est également transparente.  Dans ces situations, le clique ne saura vous dire si vous êtes dans une zone sous le seuil minimal (information valable) ou dans une zone à l’extérieur des données (pas d’information).   Ce sera à vous de juger.   Les coins de l’image sont délimités par de fines lignes de couleurs magentas.   Le domaine valide des données de modèle est évident lorsque l’on affiche un champ continue comme la température par exemple.  Il est donc bien facile de savoir si l’image comporte une zone sans donnée et d’en connaitre la localisation.

 

2-    Menu Opac (Opacité) :

 

Sur la verticale sous Opac :  deux menus portant respectivement sur l’Opacité des couches 1 et 2 respectivement.

 

             Il s’agit ici de rendre le champ météo plus ou moins transparent.   Cela permet de veut voir le background géographique (opacité = 0 rend la couche météo complètement invisible).    En affichage superposée,   L’opacité est à 8 sur 10 par défaut. 

 


 

 

 

E) Autres Menus de sélection :

 

Enfin,  les  autres menus de sélection sont décrits dans la suite.

 

1-    Menu Ani mod :

 

               Par défaut le mode d’animation est début.    Cela veut dire que l’on animera  un modèle pour une date d’origine fixe. .    Cela veut dire que l’animation porte sur diverse temps de prévision en maintenant les sélections de temps de départ (menu Date d’origine) constant.   Il s’agit du mode d’animation le plus courant où défile la prévision vers le futur, en boucle.

 

L’autre sélection se nomme valid.   Il permet de construire les animations en maintenant constant le temps valide    qui est affiché au moment de la sélection, et en animant plutôt en faisant varier les dates de d’origines (offertes au menu Date d’origine).  Dans ce mode valid,  le menu Date d’origine  est inopérant puisque la séquence temporelle utilise la plage de valeurs qui est offerte par ce menu.  Il s’agit donc d’utiliser les boutons (avancer >|   ou reculer |<  ) pour sélectionner une Date de départ – d’origine de la prévision.

 

  Cela permet, pour une date de validité donnée de visualiser une animation >ou faire une animation pas à pas (avancer >|   ou reculer |<  )   en comparant les prévisions faites à partir de date de départs différentes.

 

Conseils :

 

L’utilisation de ce mode permet de voir la stabilité des systèmes de prévisions.   Les couches devraient être intercalées dans ce contexte ou non pas superposées.  La confiance dans la prévision est faible lorsque le pronostic du système de prévision change significativement d’une passe de prévision à l’autre.  Toutefois, il y a souvent de l’information très utile à tirer de ces situations.  Cette comparaison des passes successives permet parfois d’identifier deux (ou plusieurs) scénarios.  Également, on pourra vérifier de quelle façon, et à quelle échéance le système s’approche de la réalité en vérifiant cette cohérence au fur et à mesure que l’on s’approche de l’événement.  Notons toutefois, que la cohérence des prévisions d’une passe à l’autre ne garantit rien, mais c’est habituellement de bon augure.   Une analyse professionnelle est requise dans certaines situations dangereuses.

 

2-    Nouveau Menu Couches :

 

Ce menu permet de sélectionner le mode d’affichage des couche 1 et 2.   Ces couches peuvent être affichée en mode intercallées ( une à la fois en séquence)   ou en mode superposée (une couche par-dessus l’autre). 

 

Dans certaines circonstances, il est préférable d’avoir des couches intercallées pour la lisibilité :   cas où on compare deux passes successives d’un modèle (dates d’origines différentes),  ou cas où l’on compare deux modèles différents…

 

Par ailleurs,  il est parfois intéressant de pouvoir superposer des champs ,  des contours sur des champs colorées,  de directions de vents sur des forces de vents,  etc.

 

 

3-    Menu Interv. :

 

·       Sélectionne la période de temps sur laquelle les accumulations sont présentées.  

·       Cela détermine le pas de temps de l’animation lorsque l’animation est en mode une run. Même si la carte affichée n’est pas de la précipitation.  

 

Par exemple si on voulait voir la précipitation sur les derniers 12 heures (au lieu de 3 heures) qui précède l’heure de validité du pronostic…  Alors on choisit 12h sur ce menu intervalle.    Avec le choix 12h, les cartes défileront à toutes les 12 h.   Notons que le plus petit pas de temps du GDPS est de 6h, du RDPS est de 3h, et pour le HRDPS (2,5km) il peut être de 3h ou de 1h. 

 

4-    Menu Début : 

 

Ce menu est absent lorsq ue l’animation est en mode Validité fixées (voir Menu Ani Mod) et est actif dans le cas où l’animation porte sur des dates d’origines fixées.

Ce menu permet la sélection du premier temps de prévision au début de l’animation.  Cette valeur est le plus souvent liée à l’intervalle de temps de l’animation (ainsi que des accumulations) puisque le début de l’animation ne peut être plus petit que cet intervalle.    Cette valeur est donc sujette à des ajustements en fonction des choix d’intervalles.  Elle n’est pas unique lors l’intercalage de prévisions avec des temps de départs différents.  Sa valeur est alors différente pour les couches 1 et 2, et son interprétation devient alors ambiguë.   Notons que cette valeur prendra la plus petite valeur possible qui est commune aux deux contextes lorsque des modèles différents sont combinées (ceci est lié au plus petit intervalle de temps commun).  Exemple :  GDPS avec RDPS donne un intervalle de 6h.

 

5-    Menu Fin :

 

Ce menu est absent lorsq ue l’animation est en mode Validité fixées (voir Menu Ani Mod) et est actif dans le cas où l’animation porte sur des dates d’origines fixées.

 

Ce menu permet la sélection du pronostic de la fin de l’animation.   Cette valeur est fixée à 48h pour les modèles HRDPS et RDPS, alors qu’elle est à 240h pour le GDPS.   Cette valeur n’est pas unique lors l’intercalage de prévisions avec des temps de départs différents.  Sa valeur est alors différente pour les couches 1 et 2, et son interprétation devient alors ambiguë.     Notons que cette valeur prendra la plus grande valeur possible qui est commune aux deux contextes lorsque des modèles différents sont combinées. Exemple :  GDPS avec RDPS donnera 48h.

 


 

 

F)   Boutons de contrôle d’animation et d’affichages :

 

Ensuite en se déplaçant vers la droite, on retrouve un paquet de boutons pour le contrôle de la séquence d’images.  Voici les boutons d’animations ou d’affichages:

 

 

last    image précédente

 –  ralenti le rythme

+  accélère le rythme

Aide    | |

|<<   revenir au début

|<     recule d’une image

 

 

||      arrêt de l’animation

>            Démarre l’animation

>|           avance d’une image

>>|         Aller à la fin de l’animation

 

 

 

 

 

·       Le bouton  last   redonne l’image précédente.     Dans la cadre d’une animation le résultat est évident, mais dans le cas où l’animation est stoppée, ce bouton réaffiche l’image la dernière image affichée,  et refait la préparation de l’animation correspondante si elle est redémarrée.  Il s’agit parfois de la dernière sélection au menu modèle ou au menu carte etc…  il peut être utile de cliquer à répétition sur ce même bouton pour comparer deux cartes.

·       Le bouton + accélère le rythme d’animation d’un facteur 2 à chaque clique alors que le bouton  la ralenti d’un facteur :  1/( racine cubique de 2)   à chaque clique.   Après 1 clique +,   on revient au même avec 3 cliques  -.

·       Nouveau Aide sur l’interface : un bouton  Aide à été introduit.  Son action change complètement la zone des boutons et menus, ajoutant un bouton d’aide au dessus de  chaque bouton et menus existants.  L’activation d’un de ces boutons active l’affichage de l’aide portant sur le menu qui situé juste en dessous, au dessus de la carte météo.  Le tout disparait en cliquant à nouveau sur le bouton Aide.

·       Le pas de temps de l’animation lorsqu’elle est en mode début (par défaut), est sélectionné par le menu Interv. (voir plus loin).